Carnet

remy engel méthane
Vue 253 fois
27 avril 2021
Rémy ENGEL Ingénieur Paris Grignon (2007)

Portrait - Contribuer à la création des fermes du futur

 

Rémy ENGEL, marié et père de trois enfants, est le co-fondateur et directeur général de Nénuphar, une entreprise qui valorise le biogaz des fosses à lisier dans les élevages.

La rencontre qui mène à Agroparistech

Il a commencé à s’intéresser à la nature quand il a rencontré le grand-père de ses cousins, jadis ingénieur forestier. « J’ai trouvé son travail très intéressant » nous confie-t-il. Depuis le collège, il savait qu’il voulait évoluer dans le domaine du vivant. Ainsi, après sa prépa, il rejoint Agroparistech et se spécialise en Gestion, Innovation et Performances des Entreprises du vivant.

Mais le naturel revient au galop : l’entreprenariat

Il a grandi dans un environnement marqué par l’esprit d’entreprise. Né dans une famille d’entrepreneur dans le bâtiment, il a très vite acquis l’ADN entrepreneurial qui lui a permit d’avoir les qualités d’un entrepreneur. D’ailleurs, l’optimisme, le goût du risque, la persévérance, la passion sont des traits de caractère que nous ne manqueront pas de remarquer chez lui.

Après un mastère spécialisé en entreprenariat à HEC, ils décident de combiner bâches flottantes et béton pour créer la start up Nénuphar en septembre 2012 avec son camarade de promo Jeoffrey Moncorger (PG 07). « L’idée derrière cette innovation est de récupérer du méthane issu de la fermentation des effluents d’élevage dans des fosses à lisier. Ce biogaz servira à alimenter les chaudières dans les élevages pour produire de l’énergie renouvelable » nous explique-t-il.  Il est convaincu que la ferme du futur est celle qui ne laisse pas partir son méthane dans l’atmosphère.    

Agroparistech, mon premier partenaire et ma crédibilité

Pour développer ce projet de méthanisation à bas coût, ils ont eu recours à la ferme expérimentale de Grignon. « La collaboration avec Agroparistech, nous a permis d’avoir de la crédibilité pour convaincre les investisseurs, les pouvoirs publics et les premiers clients » reconnaît Rémy. Il se souvient aussi que l’Agro a été un cadre d’épanouissement intellectuel et social.

Pour plus d’information : https://nenufar.fr/notre-innovation/

 

Ce portrait a été rédigé par Aboubacar TAMBOURA (APT 17), bénévole portraitiste.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une annonce