24 septembre 2019 - CACAO

Les agros vous invitent au débat Mardi 20 novembre 2018 à 19 heures   "Les médias aiment-ils...
 
 
 
INTERVENANTS
  • Christophe BERTRAND, maitre artisan chocolatier "A la reine Astrid"
  • Christian CILAS, directeur de recherche au Cirad Montpellier et correspondant de la filière cacao
  • Blaise DESBORDES, directeur général Max Havelaar France
  • Patrick POIRRIER, président de Cémoi

Son excellence Monsieur Charles Providence Gomis, ambassadeur de Côte d'Ivoire en France, a accepté d'être notre invité d'honneur et de conclure le débat

 

 Le débat était animé par la journaliste Nathalie HELAL
 
 
 
 
 
 

 

Mangerons-nous encore du

chocolat en 2050 ?


 

MARDI 24 septembre 2019 - 19 heures
 
Les agros vous ont invité au débat !

Produit alimentaire hautement symbolique, le chocolat est associé au lait quotidien de notre enfance. Raffiné, festif, esthétique, il exprime le savoir-faire du producteur et le talent du chocolatier. Il contribue à promouvoir la « haute couture culinaire » française dans le monde.

Organisé par les Agros à un mois du Salon du chocolat à Paris, ce Mardi du quai Voltaire s’adressait à tous, citoyens, consommateurs, chercheurs, enseignants, organismes de développement,  …..

Comme agronomes, nous abordons l’écosystème du chocolat, du producteur au fabricant, jusqu’au consommateur. Les fèves de cacao sont produites hors d’Europe, sous climat tropical. L’Afrique de l’Ouest fournit les trois quarts de la production mondiale, avec en tête la Côte d’Ivoire et le Ghana. Face à un fort accroissement de la demande mondiale de 2 % à 5 % par an, l’ONG France Nature Environnement (FNE) accuse la production d’intensification responsable d’une déforestation massive, menaçant climat et biodiversité. Elle interpelle les conditions sociales de l’exploitation de cacao, travail des enfants, rémunération du producteur. Selon FNE, la part revenant au producteur sur une barre chocolatée, est passée de 16% en 1980 à 6% en 2018 !

En 2018, les acteurs de la filière du cacao, les gouvernements producteurs, les organismes de recherche, réunis lors de la 4è conférence mondiale sur le cacao, partagent le constat et signent la déclaration de Berlin.

 

En 2019, ce Mardi du Quai Voltaire interrogeait nos intervenants et participants :

 

Une filière durable et transparente, déclaration d’intention ou réelles avancées ?

Comment reconnaître une filière équitable et écologique ? Quel rôle du consommateur pour impulser les évolutions ?

 Le chocolat, filière d’excellence ou filière en danger ? Le chocolat est-il « menacé » d’un positionnement de luxe ?

pour voir ou revoir le débat
ou lire le compte-rendu en français